Série de portraits de ceux qui font la catéchèse sur notre unité pastorale (épisode 2)

Cela fait maintenant sept mois que la fusion des unités pastorales du Salève et de Carouge/Acacias est effective. Volonté du vicariat, cette union présentait (présente) des enjeux de taille, tant les habitudes socio-culturelles peuvent différer d’une paroisse à une autre, malgré une grande proximité géographique. C’est pourquoi, après une demi-année de prise de fonctions, la rédactrice de ce billet a eu envie, au niveau du pôle qui la concerne, d’aller « prendre la température » auprès des actrices et des acteurs de la catéchèse de notre unité pastorale. Au-delà de faire part du ressenti des catéchistes sur cette fusion, cette série d’interviews est également un prétexte pour faire découvrir aux paroissiens de notre grande UP, les visages de ceux et celles qui se sont donnés pour mission d’assurer à notre confession un avenir pérenne en transmettant leur foi aux enfants.

Françoise Morath                                                                                 Interview de Françoise MORATH                                                                                                                   

Françoise et père Pedro Opeka [crédit photo : Françoise Morath]
Passionnée, créative, enthousiaste, cultivée, généreuse, Françoise Morath est tout cela à la fois. Quand on la rencontre, cette femme pétillante nous emporte avec elle dans un tourbillon d’anecdotes cocasses et émouvantes. Incollable sur la vie des Saints, elle partage volontiers, lorsqu’elle est en confiance, ses expériences mystiques qu’elle appelle joliment des clins d’œil. Ne ménageant pas ses efforts, attentive au moindre détail, elle prépare minutieusement toutes ses rencontres de catéchèse. Et ce qui saute aux yeux en la voyant à l’œuvre les mardis à midi au centre paroissial de Carouge, c’est l’amour et le respect qu’elle porte à tous ces enfants.

  • Françoise, quel est ton âge ?
    J’ai 75 ans
  • Où as-tu grandi ?
    Je suis née en plein Périgord Vert, dans le sud-ouest de la France et j’ai grandi en Bourgogne. J’étais au pensionnat à Dijon, à « Notre Dame des Anges » ; petite, élevée en partie par des religieuses qui étaient de vraies mères pour moi. Ce sont elles qui ont planté en moi la première petite graine de foi. Merci à mes parents qui se sont « privés » pour me mettre dans cette institution remarquable.
  • Depuis quand es-tu à Genève ?
    Je suis à Genève depuis 52 ans.
  • Es-tu active professionnellement et si oui, que fais-tu ?
    Je suis infirmière diplômée d’état, à la retraite.
  • Depuis quand es-tu impliquée dans l’église et plus particulièrement sur notre UP ?
    Je suis impliquée dans l’Eglise catholique romaine depuis toujours. Quant à votre UP depuis que je suis à Carouge, c’est-à-dire depuis 10 ans. Nous allions, mon mari et moi à Notre Dame, le dimanche quand nous vivions encore dans notre grande maison de Collonges-sous-Salève.
  • T’impliques-tu dans d’autres domaines de l’église à part la catéchèse ?
    J’ai l’honneur de faire partie des : MAISONS D’ADORATION (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) C’est un mouvement catholique international de droit pontifical, constitué de fidèles laïcs, diacres et prêtres, fondé par Madame Marie-Benoîte Angot. J’y suis déléguée, avec une amie, pour Genève.
  • Qu’est-ce qui t’a motivée à t’impliquer bénévolement dans la catéchèse ?
    Cela a été un Appel très précis, très insistant et ancien… Dire aux enfants : Oui, le bonheur existe ! Oui, nous avons un Dieu ! Oui, ce Dieu nous aide et pardonne ! Oui, nous pouvons faire quelque chose pour changer le monde ! « Donnez-moi un levier et je soulèverai le monde » a dit Archimède. Ce levier, c’est l’AMOUR !
  • Quel groupe d’âge as-tu choisi ?
    À l’époque, je prenais (à Saint-Vincent de Paul, à Collonges-sous-Salève) des jeunes de l’âge de mes enfants. Ici, dans notre UP, il manquait quelqu’un pour les 7 et 8 P (10-11 ans), alors je suis venue.
  • Comment ressens-tu ton apport auprès des enfants ?
    On sème sans savoir ce qui poussera, donner d’une main ce que Dieu donne dans mon autre main. Être vraie, authentique, aimante, leur dire qu’ils sont précieux aux yeux de Dieu, essayer de leur faire passer toute ma foi, tout mon amour.
  • Comment perçois-tu les enfants au caté ?
    Comme un cadeau prêté par le seigneur et les parents de ces enfants : ATTENTION : FRAGILE.
  • Qu’est-ce qui est important, pour toi, dans ton rôle en tant que catéchiste ?
    Je leur donne ce que je peux, en retour ils me donnent tant ! (Joie, respect, gaité, liberté…) l’échange est important. Il faut les laisser s’exprimer, poser des questions, argumenter.
  • Comment as-tu vécu la fusion des deux unités pastorale, Salève et Carouge/Acacias ?
    Comme un élargissement vivant pour nos communautés : une aubaine.
  • Y a-t-il autre chose que tu aimerais que l’on publie sur ton rôle au sein de la paroisse ?
    Non, je vous dis MERCI tout simplement.

Propos recueillis par Laurence Faulkner Sciboz / 24.04.2022

                                                                                                                                            

 

  

Série de portraits de ceux qui font la catéchèse

Série de portraits de ceux qui font la catéchèse sur notre unité pastorale

Cela fait maintenant six mois que la fusion des unités pastorales du Salève et de Carouge/Acacias est effective. Volonté du vicariat, cette union présentait (présente) des enjeux de taille, tant les habitudes socio-culturelles peuvent différer d’une paroisse à une autre, malgré une grande proximité géographique. C’est pourquoi, après une demi-année de prise de fonctions, la rédactrice de ce billet a eu envie, au niveau du pôle qui la concerne, d’aller « prendre la température » auprès des actrices et des acteurs de la catéchèse de notre unité pastorale. Au-delà de faire part du ressenti des catéchistes sur cette fusion, cette série d’interviews est également un prétexte pour faire découvrir aux paroissiens de notre grande UP, les visages de ceux et celles qui se sont donnés pour mission d’assurer à notre confession un avenir pérenne en transmettant leur foi aux enfants.

Interview de Zoja KABASHI

Photo_Zoja.jpg.pngSilhouette solide et sourire timide. Propos réfléchis et modestie. Détermination et tendance à vouloir s’effacer. Ce sont ces contradictions que l’on constate de prime abord, lorsqu’on côtoie Zoja Kabashi. La différence entre ce qu’elle est : une femme énergique, disponible, engagée et intelligente ; et un manque de confiance assumé, qui caractérise cette catéchiste bénévole qui par ailleurs, vient de monter sa société d’aide à domicile.

  • Zoja, quel est ton âge ?
    48 ans
  • Où as-tu grandi ?
    En Suisse allemande, sur le canton de Lucerne
  • Depuis quand es-tu à Genève ?
    Je suis arrivée à Genève en décembre 1994
  • Es-tu active professionnellement et si oui, que fais-tu ?
    Oui, je suis officiellement une aide et coiffeuse à domicile. Il me fallait un job qui me laisse suffisamment de temps pour les activités bénévoles que je veux consacrer à l’Église. Ces activités sont essentielles pour moi.
  • Depuis quand es-tu impliquée dans l’Église et plus particulièrement sur notre UP ?
    Depuis 6 ans. Un événement s’est passé dans ma vie qui m’a poussée à me consacrer à l’église. Cette activité est essentielle pour mon épanouissement. Je refuse de m’engager dans un emploi aux horaires rigides qui m’empêcherait de me consacrer à l’Église.
  • T’impliques-tu dans d’autres domaines de l’Église à part la catéchèse ?
    Oui, je suis membre du conseil de communauté et aussi je représente le pôle « catéchiste » au CUP. En outre, je suis rémunérée en tant que sacristine remplaçante dans les églises de Sainte-Croix, Veyrier et Troinex.
  • Qu’est-ce qui t’a motivée à t’impliquer bénévolement dans la catéchèse ?
    J’étais bénévole dans d’autres domaine et Père Gilbert m’a désignée comme catéchiste ! « Toi, tu vas être catéchiste ! » a-t-il déclaré un jour. J’ai commencé une année avec Antoinette, puis une deuxième année avec Monica car je ne croyais pas en moi et j’avais besoin de travailler en duo. Maintenant, je me sens plus sûre et travailler en duo est un plaisir, plus une nécessité. Il y a des fois où j’assume seule mon groupe et tout se passe très bien.
  • Quel groupe d’âge as-tu choisi ?
    J’ai choisi le parcours de Première Communion. J’aime beaucoup cette tranche d’âge. Et j’avais envie de m’impliquer dans le sacrement de la première communion
  • Comment ressens-tu ton apport auprès des enfants ?
    J’espère que les enfants se souviendront de certaines paroles que j’ai pu leur transmettre à travers la catéchèse. Que s’ils ne croient pas en Dieu aujourd’hui, grâce aux rencontres de caté, ils se souviendront durant des périodes difficiles, que Dieu est là et qu’ils pourront s’appuyer sur lui.
  • Comment perçois-tu les enfants au caté ?
    Les enfants participent bien, ils sont beaucoup de questions, parfois hors sujet, mais j’ai l’impression qu’ils viennent volontiers.
  • Qu’est-ce qui est important, pour toi, dans ton rôle en tant que catéchiste ?
    Que les enfants comprennent le thème. Je leur demande toujours « Avez-vous compris ce que j’ai dit ? » J’essaie d’aller au plus simple, de me mettre à leur niveau.
  • Comment as-tu vécu la fusion des deux unités pastorale, Salève et Carouge/Acacias ?
    Aucune complication ! C’est précieux pour nous de voir autre chose, de rencontrer d’autres personnes que celles de notre paroisse. On apprend toujours. Je suis aussi maintenant impliquée sur le secteur Salève, c’est une richesse de rencontrer d’autres personnes !
  • Y a-t-il autre chose que tu aimerais que l’on publie sur ton rôle au sein de la paroisse ?
    Oui, un appel aux gens. Qu’ils osent se mettre au service d’une paroisse. Parce que quand on s’implique, on ne donne pas seulement, on reçoit aussi beaucoup !

Propos recueillis par Laurence Faulkner Sciboz

                                                                                                                                            

 

  

ÉGLISE CATHOLIQUE ROMAINE - GENÈVE

UNITÉ PASTORALE CAROUGE- SALÈVE-ACACIAS

PAROISSES VEYRIER, TROINEX, COMPESIÈRES, SAINTE-CROIX & SAINTE-CLAIRE

Pour les paroisses Sainte-Croix et Sainte-Claire :
22, rue du Collège | CP 1632 | CH - 1227 Carouge GE | Tél. +41 22 342 27 68 | info@upca.ch
Secrétariat - Caroline Fabre - ouvert les lundis, mardis, jeudis et vendredis - de 8h30 à 15h
Compte postal 12-624163-3 | IBAN CH 02 0900 0000 1262 4163 3 - UP Carouge-Acacias - 1227 Carouge GE
________________

Pour les paroisses du Salève (Veyrier, Troinex, Compesières) :
4 chemin Emile-Dusonchet, 1256 Troinex / 022 784 31 03 / troinex@cath-ge.ch
Secrétariat ouvert les lundis et jeudis de 8h30 à 14h30 et mercredis de 8h à 12h

_________________

1227 CAROUGE / SAINTE-CROIX - Église : place du Marché - IBAN CH37 0900 0000 1200 1699 8  

1227 LES ACACIAS / SAINTE-CLAIRE - Église et chapelle :15, rue du Grand-Bureau - IBAN CH29 0900 0000 1201 2995 3 

1255 VEYRIER / SAINT-MAURICE - Église : place de l'Eglise 13 -IBAN CH90 0900 0000 1201 3040 7

1256 TROINEX / SAINTE MARIE MADELEINE - Église : Chemin Emile-Dusonchet 4 - IBAN CH40 8080 8004 1262 3087 7

1257 CROIX DE ROZON / COMPESIÈRES - Église : Rte de Saconnex d’Arve 300 - IBAN CH83 0900 0000 1200 5584 3

ÉGLISE CATHOLIQUE ROMAINE - GENÈVE

UNITÉ PASTORALE CAROUGE- SALÈVE-ACACIAS

PAROISSES VEYRIER, TROINEX, COMPESIÈRES, SAINTE-CROIX & SAINTE-CLAIRE

 

Pour les paroisses Sainte-Croix et Sainte-Claire :
22, rue du Collège | CP 1632 | CH - 1227 Carouge GE | Tél. +41 22 342 27 68 | info@upca.ch
Secrétariat - Caroline Fabre - ouvert les lundis, mardis, jeudis et vendredis - de 8h30 à 15h
Compte postal 12-624163-3 | IBAN CH 02 0900 0000 1262 4163 3 - UP Carouge-Acacias - 1227 Carouge GE

Pour les paroisses du Salève (Veyrier, Troinex, Compesières) :
4 chemin Emile-Dusonchet, 1256 Troinex / 022 784 31 03 / troinex@cath-ge.ch
Secrétariat ouvert les lundis et jeudis de 8h30 à 14h30 et mercredis de 8h à 12h



1227 CAROUGE / SAINTE-CROIX - Église : place du Marché - IBAN CH37 0900 0000 1200 1699 8  

1227 LES ACACIAS / SAINTE-CLAIRE - Église et chapelle :15, rue du Grand-Bureau - IBAN CH29 0900 0000 1201 2995 3 

1255 VEYRIER / SAINT-MAURICE - Église : place de l'Eglise 13 -IBAN CH90 0900 0000 1201 3040 7

1256 TROINEX / SAINTE MARIE MADELEINE - Église : Chemin Emile-Dusonchet 4 - IBAN CH40 8080 8004 1262 3087 7

1257 CROIX DE ROZON / COMPESIÈRES - Église : Rte de Saconnex d’Arve 300 - IBAN CH83 0900 0000 1200 5584 3